5 conseils lorsqu’on reprend le vélo


Quelles sont les choses à faire, ou à ne pas faire au contraire, lorsqu’on commence le vélo, lorsque l’on recommence sa saison ou lorsqu’on veut simplement se remettre en forme. Il y a des étapes clé à ne pas sauter sous peine d’être contre-productif voire, pire, de se blesser. Julien Verhaeghe, triathlète, qui officie chez Bicyclic depuis près d’un an maintenant, nous livre ses conseils.

1

La première chose à faire est de se renseigner sur ses zones cardiaques. « Pour ça, il y a un petit truc universel », confie Julien Verhaeghe. Il suffit de soustraire son âge à 220. « Ça donne la fréquence cardiaque maximum. À partir de ça, on peut commencer à calculer ses seuils », continue-t-il. Ainsi, 60% de la fréquence cardiaque max correspond à l’endurance de base ; 70% correspond à de l’endurance +, 80% correspond à de la résistance et plus de 90% correspond à du fractionné.

2

« Lors de son programme d’entraînement, il faut respecter deux règles. La première, c’est la règle 80/20. Quand l’on recommence le sport, il faut faire 80% d’endurance pour 20% de résistance au maximum. Lorsque je reprends, je commence toujours par 8 à 12 semaines d’endurance, ça permet d’améliorer ses capacités cardio-vasculaires ».

Julien Verhaeghe

3

La troisème règle, c’est la règle des 10. « Par semaine, il ne faut pas augmenter de plus de 10% l’intensité de votre entraînement. Si on ne respecte pas ça, il y a un risque de blessure », rappelle-t-il.

4

C’est peut-être un conseil qui peut sembler évident, mais Julien Verhaeghe insiste sur le rythme de vie à adopter. « Il faut avoir une alimentation saine. Ni trop sucrée, ni trop riche en glucide. Il faut trouver le juste équilibre. Il faut également manger sa dose journalière de fruits et légumes ainsi que boire 1,5l d’eau par jour et éviter l’alcool et le café ». Pour lui, trouver un cycle de sommeil est également primordial pour une bonne récupération.

5

Enfin, il conseille à tous les cyclistes d’aller, une fois par an, faire un test à l’effort. « Ça permet de vérifier si tout va bien au niveau cardio-vasculaire ainsi que d’avoir des informations plus précises sur les seuils cardiaques », insiste Julien Verhaeghe qui explique que le test ne coûte que 60 euros et est remboursé par la mutuelle.

Voilà, avec le conseil de ce triathlète de chez Bicyclic, vous avez désormais toutes les cartes en main pour la reprise de la saison

Téléchargement en cours... Veuillez patienter...